FR / EN
Chargement...

Journal d’une apprentie – « 9 mois chez BlackAngus = 5 ans d’école de commerce »

Posted 23 June By Black Angusblog



En réorientation professionnelle à l’automne 2015, après un master scientifique et 2 années pros dans le développement web, je partais du niveau zéro en business. J’ai intégré un M2 à l’Ecole de Management de Strasbourg tout en décrochant un contrat d’apprentissage chez BlackAngus.
Il y a 9 mois, BlackAngus était une vraie petite start-up. J’ai pu assister à une nette croissance. Elle a aujourd’hui plus que doublé ses effectifs, mis en place un pôle R&D, accueilli une happiness manager, plusieurs graphistes, envoyé une account manager à Montréal, et ne s’arrête plus.

Être apprentie est souvent une place difficile. Mais dans une start-up comme BlackAngus tout bouge si vite qu’on y profite d’une formation accélérée (l’agilité d’une petite structure permet la rapidité des prises de décisions et leurs mises en oeuvre), diversifiée et ouverte : tout est à faire.

La première mission dont j’ai été fière fut la commande d’un tampon encreur au nom de la société. Il a été, et reste, très utile. Plus sérieusement, mon expérience d’apprentie touche, en réalité, à tous les domaines de l’Entreprise :
Comptabilité – Très vite sont venues les masses de factures et tickets de caisse à trier et entrer dans un logiciel de comptabilité fraichement acquis, ceci agrémenté de déplacements à La Poste pour éviter la robotisation totale. Cette tâche correspond au métier d’aide comptable. Curieuse de tout, je suis heureuse de cette expérience qui m’a fait connaître les tenants d’une profession indispensable à toute entreprise.


Administratif & Finances – J’ai rédigé une demie douzaine de dossiers de demandes de subventions, d’aides, de prêts participatifs. L’organisation et la rigueur sont de mise : il est nécessaire de justifier chaque frais, copies des factures à l’appui. Je me suis également attelée aux relances des paiements clients – activité qui, mine de rien, demande de la stratégie !
Ressources Humaines – Il a été très formateur d’assister la mise en oeuvre d’une organisation bien cadrée des processus RH : mise en place des tickets restaurants, virements de salaires, notes de frais, prise en charge des intérimaires, etc.
Développement de Business – Outre les candidatures aux concours ou les recherches d’appels d’offres, ma véritable mission est de booster le développement de BlackAngus à l’international. Cela constituera le sujet de mon mémoire. L’internationalisation est un véritable challenge pour une petite structure. Je contacte les experts business des pays visés et travaille actuellement sur l’organisation d’un modèle d’exportation.

 

jargon

La vie au bureau


Au fil des journées mes oreilles sont doucement bercées par les conversations des médias traders et des chefs de projets digitaux. Avec le temps, je me mets à comprendre et intégrer leur jargon. Ils partagent leurs dernières trouvailles en matières d’outils marketing – cela permet de rester à la pointe.
J’ai aussi droit aux conversations téléphoniques de notre commerciale lors desquelles j’ai réalisé que les prospections et relations clients sont un art à part entière.
En plus de gérer l’image de BlackAngus, notre marketing manager porte le lancement d’une application shopping. Il est stimulant de travailler dans une ruche à projets diversifiés.
Dan rentre souvent de ses déplacements internationaux avec de nouvelles idées en termes d’outils innovants (faisant la joie de nos développeurs), de développement ou de management, il sait nous faire rêver. L’accent qu’il met sur le bonheur des employés est un modèle de gestion séduisant. Notre happiness manager a ainsi mis en place des team buildings, des thermomètres de bonheur journaliers, les 20% de travail consacrés à l’épanouissement personnel… Il est intéressant de voir la facilité avec laquelle il est possible de faire bouger les conventions, si on l’ose.

En neuf mois j’ai eu quelques bons cours de business, mais mon apprentissage chez BlackAngus m’a permis d’acquérir tellement de connaissances que j’ai l’impression d’avoir fait 5 ans d’école de commerce !

Myriam Duval – Apprentie Business Developer

 

Share onShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn19

Comments

comments

 Previous  All works Next